Nouria Benghebrit

Benghebrit attaquée par des manipulations de la justice et la désinformation sourcée.

Aucun communiqué officiel n’a révélé les motifs de convocation par la justice de Mme Benghebrit, ex-ministre qui a été, entre 2014 et 2019, chargée de l’école en Algérie. Le système éducatif est otage des forces obscurantistes dans ce pays qui reproduit son spécifique terrorisme.

Alors que les médias servant les cercles réactionnaires qui rayonnent négativement sur la société, s’adonnent à diffuser de fausses allégations de corruption. Mais qui les avertit d’une telle procédure qui, à ce stade de l’instruction, est interdite aux interférences notamment concernant les informations du dossier ?

Les sites internet d’informations arabophones « Echourouk » et « Ennahar-enligne » ont été à l’origine de la campagne de désinformation qui a visé cette ex-ministre de l’éducation, dont les réformes ont secoué le cocotier campant sur des positions acquises aux décadences irrationnelles.

Alors qu’aucun communiqué officiel n’a été diffusé sur ce cas, pour déterminer par exemples les raisons exactes de la convocation adressée par le renommé tribunal de Sidi-M’hamed, il faut se demander pourquoi tant d’impunité ? Pour des « fake news » avérés aucun démenti. Ni une limitation aux nuisances aux procédures d’instruction, ne sont venus arrêter tant d’atteinte à la dignité de personne et raison de plus à une femme qui a servi l’Etat.

Le journalisme revanchard, dont la frilosité pour les fausses questions identitaires, levant ses boucliers, ne s’est gêné d’indiquer, comme à l’habitude, de ses inélégantes assemblages et mélanges, des attaques gratuites et mensongères, envers la scientifique. Elle a eu à défier, dans une farouche adversité, les forces rétrogrades qui squattent l’école algérienne. Pour en fabriquer du terrorisme obscurantiste…

C’est avec un message (post ou Twitt) sur son compte du réseau social, Twitter, où s’expriment nombreuses personnalités du monde politique, dont Donald ou bien Abdelmadjid Tebboun, que la concernée a répliqué, tel que nous avons inclus son expression ici-bas.

Dans le marasme médiatique intellectuel où baigne l’Algérie, les agents toxiques de la désinformation sont plus féroces et cyniques. Aussi le climat de confusion où la justice sert aux règlements des comptes, notamment entre les clans qui se déchirent autour de la prise et du partage du pouvoir. Entre autres des institutions dévoyées, comme l’est si vulnérable la justice, devenu défectueuse en emprisonnant une centaine de « hirakistes » pour des expressions citoyennes.

Le pays est servi de moult abus. En effet les bureaucrates qui dirigent, dont A. Tebboune est le premier acteur dans un rôle de prédilection, le fiasco de la gouvernance est encore plus mal-au-point.

1 réflexion sur “Benghebrit attaquée par des manipulations de la justice et la désinformation sourcée.”

  1. Ping : En dépit de la répression, les grèves de salariés convergent avec le Hirak. – Algérie-Infos-Critiques-Droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *