Lycée Lotfi à Oran

Harcelée pour sa chevelure, par le proviseur d’un lycée, à Oran.

Au lycée de la capitale de l’ouest algérien qui était une cité symbole d’émancipation mentale et culturelle, le proviseur a trouvé le moyen d’harceler une de ses disciples. Et il le fait pour une coiffure et non pour ses résultats ou pour un autre comportement. Une histoire de tenue, qu’il considère osée ou mal au …

Harcelée pour sa chevelure, par le proviseur d’un lycée, à Oran. Lire la suite »