A. Tebboune

A. Tebboune reste, après 2 mois, sous traitement en Allemagne.

Les Algériens attendent le retour du président de dépannage au sommet de l’Etat. Voilà deux mois qu’il est parti se soigner en Allemagne. De sa cellule de prison l’opposant, Rachid Nekkaz, appelle à la démission de celui qui s’accroche au pouvoir, sans capacités physiques lui permettant de diriger un pays livré au vide.

Hospitalisé depuis de 28 octobre 2020, le président algérien tacitement élu, avec un fort dosage des urnes incontrôlables par le public, en décembre 2019, A. Tebboune a galvaudé, pour la consommation de l’opinion crédule de son pays, une instillation sur son éventuel retour. Mais voilà au total bien deux mois qu’il séjourne dans un hôpital allemand, en dépit d’un enregistrement vidéo sur son compte twitter, évitant la lourdeur des médias publics.

Selon Ashark-El-Awsat qui est à la fois un magazine et un site d’informations largement consulté, les deux sujets publiés aujourd’hui sur l’Algérie, relatent le gênant atmosphère pour cette absence peu acceptable et l’appel de l’opposant depuis la prison de Rachid Nekkaz pour la démission du controversé raïs.

D’ailleurs c’est un des opposants venus de l’immigration, pour réveiller ses concitoyens afin de destituer le malade et impénitent despote Bouteflika. Il est injustement emprisonné, par un tribunal « obéissant au téléphone » disent les Algériens…

C’est pour insister qu’il reste sous les soins pour atteinte du COVID-19, après exactement soixante jours que le journal oriental est revenu sur cette intenable situation. Des sources algériennes ont précisé dernièrement que Tebboune est sorti de l’établissement hospitalier de Cologne, mais demeure sur place pour continuer ses traitements et être sous surveillance médicale.

D’après l’article du support médiatique qui pour nom en langue arabe « Moyen-Orient », l’un des fils de Tebboune est à ses côtés depuis qu’il a été transporté par avion vers cet hôpital très réputé de Rhénanie, et se réfère à des rapports de presse pour cela.

Un autre de ses fils, nommé Khaled, s’est fait connaître pour des affaires criminelles. L’une de trafic dans le port d’Oran et la seconde pour détournement de biens immobiliers avec « Kamel El-Bouchi ». Ce dernier truand notoire est renommé pour les plus de 703 kg de cocaïne interceptés dans la même ville de l’ouest algérien.

Un autre média, en l’occurrence Le Middle East Monitor, consacré aussi à cette région du Monde, nombreuses informations circulent sur la santé du président qui a succédé à Bouteflika, dont la maladie est trop handicapante. Certains cercles ont déclaré qu’il avait subi plusieurs interventions chirurgicales, ce qui pourrait expliquer pourquoi il passe plus de temps à se rétablir.

Tebboune a reçu des appels téléphoniques d’Angela Merkel, d’Erdogan, de Bashar El-Assed et de son homologue français Emmanuel Macron. Des contacts cités avec insistance qui permettent aux milieux bureaucratiques, soutenant leur élu à la tête du pays pour montrer ses pseudos activités.

Notons pour notre part que l’appel de Rachid Nekkaz, pour le retrait personnel du concerné, par démission suite à l’incapacité physique, est vraiment justifié. Aucun acteur de la scène politique locale n’a préconisé cette solution légale. Elle est une sortie pour le pays du marasme et de l’angoisse que la société algérienne subit de ces deux mois de maladie au sommet de l’Etat. Accentuant la fragilité de ce dernier.

1 réflexion sur “A. Tebboune reste, après 2 mois, sous traitement en Allemagne.”

  1. Ping : Tebboune revient à des soins en Allemagne. – Algérie-Infos-Critiques & Droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *