L’armée dit aux Algériens : « soyez prêts » face aux troubles régionaux.

Le système politique qui règne en Algérie, depuis quasiment l’indépendance est celui des leaders de la libération. Lesquels avaient chacun un clan consolidé derrière un chef. En dépit que le dernier des Moudjahidine, Bouteflika, à être à la tête du pays, a été chassé par le peuple et l’armée qui se sont alliés, encore une autre fois comme en 1990 contre l’islamo-fascisme, le changement n’est pas encore passé.

Maintenant, avec la situation à l’est du pays, en Libye, et à l’ouest, avec la rupture du cessez-le-feu entre le Polisario et le Maroc, l’appel de l’ANP (Armée Nationale Populaire) est clair. Il est adressé ainsi aux Algériens qui doivent se « tenir prêts » à faire face à la menace que « font peser certaines parties ennemies sur la sécurité de la région« 

Dans son dernier numéro de décembre 2020, la revue qui est organe officiel de l’ANP, a donné dans son éditorial cette formulation, parmi bien d’autres thèses qui recommande une mobilisation : «  … conforter et de renforcer le front interne et de faire ainsi échec à tous les complots ennemis et aux campagnes médiatiques tendancieuses orchestrées par des parties hostiles connues, visant à saper l’unité du peuple et, par-delà, à l’orientation nationale sincère, juste et courageuse adoptée par les hautes autorités du pays…  »

Cette situation de grande déstabilisation de la région d’Afrique du nord se rajoute à une crise d’insécurité au Sahel où frappent les groupes terroristes et dont la composante de ces hordes criminelles contient des ressortissants algériens.

Cela se rajoute à un vide à la présidence qui en réalité a pris places dès lors que Bouteflika a été destitué. Car son successeur, Mr Tebboune, est impénitent bureaucrate dont la crédulité, l’incompétence et le capital de médiocrité de sa carrière, ainsi que le rejet que lui vouent les jeunes du Hirak, ne sont rien devant son absence, perçue comme une désertion malgré sa maladie qui dure…

L’Algérie est exposée à une crise institutionnelle interne que les bureaucrates tentent de combler en multipliant les « fake news » et les manipulations sous forme de vrais complots contre même la société.

Ce réveil de l’armée, alors que l’année tumultueuse tire à sa fin, tire la sonnette d’alarme, comme pour prévenir d’un nouvel épisode de troubles touchant l’espace maghrébin. Et en interne, un Hirak qui n’a pas encore dit son dernier mot, alors que les bureaucrates continuent la même gouvernance tâtonnante et ruineuse.

El-Djeich, revue de l’armée algérienne a affirmé que la pandémie du coronavirus n’a en aucun cas affecté l’activité normale des unités.

1 réflexion sur “L’armée dit aux Algériens : « soyez prêts » face aux troubles régionaux.”

  1. Ping : 80 000€ de la cache terroriste de Jijel proviennent de rançon payée au Sahel. – AICD : Algérie Infos Critiques & Droiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *